Les Mains

Pâtes blanches

 

L’hygiène des mains est un des éléments de l’hygiène de la vie quotidienne. D’un point de vue anatomique, les mains sont l’outil de préhension de l’Homme et lui servent à interagir avec son environnement. Cet environnement externe est peuplé par la flore bactérienne ou virale, mais aussi par les salissures et éléments toxiques. Entrées en contact et colonisées par ces agents, les mains participent à véhiculer ces éléments.

 

La pratique de l’hygiène des mains contribue à réduire ou à limiter le risque de transmission de germes, de micro-organismes ou de salissures et à prévenir la contamination des personnes ou objets manipulés par ces mêmes agents1.

 

Une bonne réalisation de l’hygiène des mains cherche à éliminer les salissures et à contrôler efficacement la prolifération de la flore cutanée au niveau des mains, et ce notamment en éliminant la flore transitoire et en réduisant la flore commensale.

 

Dans la vie quotidienne, la pratique de l’hygiène des mains participe à prévenir la transmission manuportée de germes responsables de maladies infectieuses (telles la grippe, les gastro-entérites aiguës, le choléra, les germes responsables d’intoxication alimentaire), mais encore de produits toxiques pour l’Homme (chimiques ou biologiques), avec lesquels les mains auraient pu être en contact.

 

Des campagnes actuelles de santé publique, telles que celles menées par l’INPES sensibilisent, informent et incitent la communauté à « se laver les mains » quand la bonne opportunité se présente. L’hygiène de base nous apprend qu’il est recommandé de se laver les mains avant de manipuler des aliments, de manger, après être allé aux toilettes, ainsi qu’au moment de s’occuper de quelqu’un d’autre, notamment des personnes fragiles (enfants, personnes âgées).

 

Dans le domaine des soins, notamment en milieu médical, l’hygiène des mains doit être adaptée aux différentes situations de soins, en lien avec les données validées. Sa pratique est enseignée comme une technique, et est gage de sécurité sanitaire. C’est une des principales mesures de lutte contre les infections nosocomiales.


Mission Mains Propres

Il est navrant de voire des gens ne jamais se laver les mains (premier vecteur de contamination ).

 

handwashing-2009-f-1.jpg

Depuis 2009, la France s’est engagée au côté de l’OMS dans le défi mondial : « un soin propre est un soin plus sûr » en participant chaque année à la journée mondiale sur l’hygiène des mains « sauvez des vies : lavez-vous les mains ». Tout d’abord ciblée sur les établissements de santé et médico-sociaux, cette campagne s’élargie à l’ambulatoire et aux acteurs de la prise en charge des soins en ville.

En 2011, la France a confirmé son engagement en faveur de la sécurité des patients en mettant en place la « Semaine de la sécurité des patients ». L’objectif étant que les professionnels de santé et les usagers du système de soins soient associés pour une meilleure communication autour des soins et de leur sécurité.

 

Chaque année, le 5 mai, de nombreux professionnels se mobilisent pour mener une action d’information et de sensibilisation ciblée sur l’hygiène des mains. Le contexte des évènements électoraux 2012 en France, contraint le Ministère de la Santé à différer l’appui aux établissements de santé à la journée « Mission mains propres » lors de lasemaine de la sécurité des patients qui aura lieu du 26 au 30 novembre 2012. Pour autant, le Ministère renouvelle son engagement et relaie les outils de communication du plan d’action « Quel est votre plan ? » proposé par l’OMS en mai 2012.

 

L’actualité

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire