AUXILIAIRE AMBULANCIER

AA = Auxiliaire ambulancier + article de lois

151210-163905-peel-cxtjgz-1.jpgAA = Auxiliaire ambulancier

 

 

La profession d’auxiliaire ambulancier

 

Le professionnel titulaire du poste d’auxiliaire ambulancier assure la conduite du véhicule sanitaire léger où il est l’équipier de l’ambulancier diplômé présent dans l’ambulance.

 

Pour pouvoir exercer, le professionnel doit disposer d’une attestation de formation d’auxiliaire ambulancier délivrée par un Institut de Formation d'Ambulancier.

 

Présentation de la formation

 Cette formation permet d’obtenir une "attestation d’auxiliaire ambulancier", après contrôle des connaissances.

La formation est d’une durée de 70 heures soit 2 semaines.

Elle porte sur l’hygiène, la déontologie, les gestes de manutention, les règles du transport sanitaire et les gestes d’urgence en vue de l’obtention de l’Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence de niveau 2 (AFGSU 2).

A l’issue des épreuves de validations des compétences, le stagiaire reçoit l’attestation de formation d’auxiliaire d’ambulancier.

 

 

Hygiène

Mettre en œuvre l’ensemble des précautions visant à réduire les risques de transmission de micro-organismes d’un patient à un autre.

Déontologie

Prendre des mesures nécessaires pour la préservation du secret médical et professionnel.

Gestes de manutention

l Évaluer le degré d’autonomie du patient

l Aider au maintien et au déplacement du patient

l Mettre en œuvre les techniques et matériels de manutention des malades et d’ergonomie

Règles de transport sanitaire

l Protection du patient et de son entourage

l Alerter les secours d’urgence adaptés (seul en VSL) ou des renforts médicalisés (en équipage d’ambulance)

Gestes d’urgence

Mettre en œuvre le matériel et les techniques pour empêcher l’aggravation de l’état du patient et préserver son intégrité physique en attendant l’arrivée des secours(seul en VSL) ou des renforts médicalisés (en équipage d’ambulance)

 

 

 

Article 

Le professionnel titulaire du poste d'auxiliaire ambulancier assure la conduite du véhicule sanitaire léger ou est l'équipier de l'ambulancier, dans l'ambulance. Il doit disposer :

- d'un permis de conduire conforme à la réglementation en vigueur et en état de validité ;

- de l'attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'ambulance après examen médical effectué 

- d'un certificat médical de non contre-indications à la profession d'ambulancier délivré par un médecin agréé (absence de problèmes locomoteurs, psychiques, d'un handicap incompatible avec la profession : handicap visuel, auditif, amputation d'un membre...) ;

- d'un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d'immunisation des professionnels de santé en France ;

- d'une attestation de formation de 70 heures avec évaluation des compétences acquises. Cette formation porte sur l'hygiène, la déontologie, les gestes de manutention et les règles du transport sanitaire et inclut la formation permettant l'obtention de l'attestation de formation aux gestes et soins d'urgence de niveau 2. Cette formation est délivrée par les instituts de formation autorisés pour la formation au diplôme d'ambulancier.

 Cette formation de 70 heures n'est pas obligatoire pour les professionnels exerçant dans une entreprise de transport sanitaire terrestre avant le 1er janvier 2011 et pour les professionnels exerçant moins de trois mois.

 ¤

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire